Bulle de Vie

← Retour au journal

avril 2021

Être à moi, cette fois

Je suis responsable. De mon inconstance ; de mon inconscience. Je suis responsable. De moi, d'assumer, d'essayer de faire ce qu'il faut pour arriver là où je veux être. Je suis responsable. De ces mois de silence criant de vérité ; de ma difficulté trouver les mots ; de ma quête de "Bonheur" irrationnelle ; de mes rêves intuitifs. Je suis responsable de prendre ce qu'il me reste de temps pour en réaliser un, peut-être deux. Avant de redevenir comme tout le monde et d'avoir de nouveau peur de ma vie, de celles des autres. Des autres tout court. Je n'ai jamais eu cet espace, cette (...)

Ce dont j'ai besoin

Ce matin, le réveil n'a pas sonné et, pour la première fois depuis des mois (voire des années), je me suis fait la remarque sans culpabiliser de ne pas me lever. M'autoriser le repos, la tranquillité. La routine va prendre du temps à se déconstruire mais je me sens déjà mieux de ne pas avoir à guetter les mouvements qui annoncent la pause café pour avoir un prétexte de sortir m'aérer... J'ai plutôt bien dormi et me suis réveillée tôt. Je suis retombée dans un demi-sommeil. J'ai fait des rêves et me suis souvenue d'anciens que j'avais oubliés (et que j'ai de nouveau (...)

Pendant que le sol sèche

Quand je travaille et que j'ai mon week-end, je ne suis jamais heureuse de sortir prendre l'air. En général, c'est toujours dans un but bien précis et souvent pour faire une course (ou pour aller à la salle de sport quand elle était ouverte). Je ne m'éloigne jamais bien loin. Non pas à cause du confinement mais simplement par confort personnel, par habitude. Cela fait 6 ans que je vis dans cette ville et je n'étais jamais allée dans ces deux parcs situés à moins de 10 kilomètres de chez moi. Je marche pendant quelques heures. J'y vais souvent le matin, quand il fait frais et que (...)